Comment cibler le référencement local ?

Près de la moitié (46 %) de toutes les recherches sur Google proviennent de personnes à la recherche d’informations locales. Cela pourrait inclure :

* Les magasins locaux
* Heures d’ouverture
* Numéros de téléphone
* Adresses

Ainsi, si vous avez une entreprise de brique et de mortier, vous ne pouvez pas négliger le référencement et les annonces locales si vous voulez rester rentable.

Voici trois énormes conseils de référencement qui vous permettront d’attirer des personnes locales qui pourraient devenir vos clients. Après tout, 72 % des personnes qui recherchent des entreprises locales en ligne finissent par visiter des magasins dans un rayon de cinq miles !

A) Vérifiez vos inscriptions dans des annuaires

Aussi puissants que soient les moteurs de recherche comme Google ou Bing, ils ne peuvent pas être partout à la fois et doivent s’appuyer sur des informations supplémentaires provenant de sources locales, sur le terrain.

Ces sources peuvent inclure des listes d’annuaires, qui rassemblent, regroupent et soumettent des données pertinentes pour les entreprises de la région – des informations provenant d’annuaires physiques (comme les pages jaunes) ou de la numérisation des enregistrements d’entreprises.

En bref : Les grands moteurs de recherche (comme Google) s’appuieront sur ces agrégateurs de données pour combler les lacunes des informations déjà présentes dans leurs bases de données, et procéderont également à des recoupements pour s’assurer que les faits sont à jour.

Des problèmes surviennent toutefois lorsque les agrégateurs collectent des données obsolètes, ce qui conduit un moteur de recherche comme Google ou Bing à répertorier les mauvaises informations – comme une ancienne adresse de votre entreprise ou un numéro de téléphone déconnecté.

C’est pourquoi il est essentiel de s’assurer que vos coordonnées physiques sont aussi à jour que possible sur chaque liste en ligne que vous avez créée, y compris :

* Google My Business : Google étant le plus grand moteur de recherche, commencez par Google My Business, un service d’inscription gratuit, et mettez vos données à jour en conséquence. N’oubliez pas d’indiquer les détails importants tels que les lieux supplémentaires, les dernières heures d’ouverture et les modes de paiement acceptés.
* Service de gestion des annuaires locaux : Ce service effectue un travail minutieux et fastidieux de numérisation d’innombrables annuaires locaux, d’interaction avec les agrégateurs de données et de correction de toute ancienne information. Moz Local et Yext proposent tous deux ce service, qui peut vous aider à éviter toute incohérence flagrante susceptible de nuire à vos revenus – ou pire encore, à faire croire aux algorithmes de Google que vous êtes une entreprise totalement différente. Cela n’attirera aucun visiteur dans votre magasin.
* Créez plus de listes d’annuaires en utilisant les agrégateurs de données locales : Maintenant que vous avez réduit l’information à un T, utilisez un agrégateur de données locales comme Bright Local. De cette façon, vous n’avez pas besoin de ressaisir minutieusement les mêmes informations encore et encore, ce qui ne peut qu’entraîner des erreurs en soi !

À partir de ce moment, les listes de recherche locale doivent être mises à jour de manière précise et automatique par votre service de gestion. Oh, et n’oubliez pas de modifier toutes les listes locales si quelque chose change – en particulier lorsque vous déménagez ou changez de numéro de téléphone !

B) Créer et optimiser les pages d’atterrissage locales

Pensons aux termes de recherche que les gens utilisent lorsqu’ils recherchent des services locaux. Il y a de fortes chances qu’ils soient quelque chose comme ça :

« Services de référencement à Bruxelles »
« Meilleur séchage à Hévillers, Belgique »
« Où acheter des bougies à Paris »
La seule façon de vous assurer que vous atteignez la liste restreinte des SERP de Google est de cibler activement ces mots clés sur votre site web – de préférence avec une page d’accueil locale. (Une page d’accueil locale fait ce qu’elle dit sur la boîte – elle cible les personnes qui recherchent quelque chose dans un endroit précis).

Créez votre propre page (et commencez à cibler les chercheurs locaux qui sont prêts à visiter votre magasin de briques et de mortier) en

* Effectuant une recherche par mots-clés pour trouver des mots-clés locaux relatifs à votre produit ou service.
* En créant une nouvelle page sur votre site web et en l’optimisant pour ces mots-clés locaux. Cela inclut la mention de la phrase dans : votre méta titre, méta description, titre de la page, balises de titre, texte alt de l’image et contenu du site.
* Créer des liens à partir de listes d’annuaires locaux vers cette page pour renforcer le classement des mots clés en fonction de l’emplacement (par exemple, si vous créez une page de renvoi pour Londres, créez des liens à partir d’annuaires basés à Londres vers l’URL de la page de renvoi).

C) Référencement technique pour le local

La réalisation d’un référencement technique pour les moteurs de recherche locaux est un processus similaire à celui dont nous avons parlé précédemment. Vous vous interrogez peut-être sur l’intérêt de l’optimisation pour les moteurs de recherche locaux, surtout compte tenu de la domination incontestée de Google dans le paysage de la recherche. Malgré cela, les moteurs de recherche locaux sont toujours extrêmement utiles. Les magasins physiques de briques et de mortier prospèrent grâce aux visiteurs en magasin, n’est-ce pas ?

Voici quelques termes et techniques utiles pour vous assurer que vous optimisez votre entreprise pour les recherches locales :

Premièrement, comprenez que le balisage des schémas est l’une des parties les plus puissantes et les moins utilisées du référencement aujourd’hui. Les schémas sont essentiellement de brefs extraits de données qui peuvent donner des informations supplémentaires aux utilisateurs et aux moteurs de recherche. Mieux encore, les balises de schéma ne nécessitent pas de codage supplémentaire et peuvent être insérées via Schema.org, une rare collaboration entre Google, Yahoo et Bing.

Schema est utilisé sur cette liste, qui donne aux chercheurs locaux des informations supplémentaires sur les heures d’ouverture, l’emplacement, les informations générales, et plus encore sans avoir à visiter la page elle-même :

Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez également inclure une injection JSON (Javascript Object Notation) via Google Tag Manager. JSON est une forme de données qui est facilement lisible par les humains et les intelligences artificielles, et familière à tous ceux qui ont déjà utilisé C++, Javascript, Python, etc.

Grâce à Google Tag Manager, il est toutefois facile de combiner un schéma et un JSON pour renforcer la puissance de votre schéma, ce qui se traduit par un CTR et une visibilité plus élevés, sans avoir à passer un temps précieux et des lignes de code. Certes, la courbe d’apprentissage est un peu raide pour ceux qui ne sont pas familiers avec Javascript ou un autre langage de programmation de base, mais une fois mis en place, les injections de JSON peuvent aider à exécuter et à mettre en place des données structurées de manière simple et efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *